Les Marinas de Brest vous souhaitent la bienvenue ! Merci de vous signaler sur le canal 9 de la VHF lorsque vous entrez dans le port.
Welcome to Brest Marinas ! Please call the harbour office by radio on channel 9 when entering the marina.
Les Marinas de Brest s'engagent pour l'environnement : elles sont certifiées Ports Propres " Actifs en biodiversité " - Plus d'informations
Simulateur Je calcule mon tarif
Accueil Actualités L'actu de la Marina du Château

Ports propres actifs en biodiversité : les marinas de Brest certifiées

Les marinas de Brest ont récemment été certifiées « Ports Propres », et ont reçu le label complémentaire « actif en biodiversité ». Ce label européen, spécifiquement pensé pour les ports de plaisance, récompense l’engagement de leurs gestionnaires en faveur de l’environnement. S'il s'agit d'une démarche volontaire des ports de Brest, elle est appréciée des plaisanciers qui sont de plus en plus nombreux à vouloir pratiquer une activité respectueuse de la nature.

Ports propres : un engagement volontaire des ports de plaisance

Le label « Ports propres » est une certification européenne qui, depuis 2011, vient récompenser les ports de plaisance pour la gestion environnementale de leur activité.

Jusque-là, des labels comme « Pavillon Bleu » existaient, mais ils n’étaient pas spécifiques aux ports de plaisance. En effet, on retrouve sous ce dernier label des ports, mais aussi des plages. Or, les besoins et contraintes liés à la gestion environnementale de ces deux milieux sont complètement différents.

C’est pourquoi les marinas de Brest ont fait le choix de passer sous le label « Ports propres », qui est une démarche en 5 étapes :

  • Un diagnostic environnemental, pour faire un état des lieux de l’existant, identifier les sources de pollutions et établir un plan d’actions en faveur de l’environnement.
  • Une vérification des moyens de lutte contre les pollutions chroniques (déchets produits sur le port par les activités portuaires et les usagers) : cales de carénage, traitement des eaux usées, etc.
  • Une vérification des moyens de lutte contre les pollutions accidentelles : barrages flottants et absorbants pour nettoyer les nappes d’hydrocarbure.
  • La formation du personnel sur ces outils et techniques de dépollution.
  • La sensibilisation des usagers du port.

Module complémentaires "actif en biodiversité" : une étape de plus à Brest

Une fois certifiés « Ports propres », les ports de plaisance peuvent aller plus loin et obtenir le module complémentaire  "actif en biodiversité". C’est le cas des marinas de Brest qui souhaitent améliorer toujours plus leur politique environnementale.

www.ports-propres.org/

En fonction des envies des ports, des contraintes et des besoins sur le terrain, les actions menées par les ports de plaisance peuvent être très variées : installer des nurseries pour poissons et des hôtels à insectes, végétaliser les toits des bâtiments ou encore interdire l’utilisation de pesticides dans les espaces verts.

Les marinas de Brest n'ont, de leur côté, pas attendu de se lancer dans l'aventure "Ports propres" pour mettre en place des actions concrètes en faveur de l'environnement. Cette certification vient donc récompenser les efforts fournis ces dernières années, et encourager les actions futures.

Ports propres actifs en biodiversité : des actions concrètes menées à Brest

Les équipes des marinas de Brest ont mis en place plusieurs actions ces dernières années :

  • Participation à l'opération "Je navigue, je trie" : distribution de sacs de tri des déchets.
  • Distribution gratuite de cendriers de poche, et mise en place de mégotiers.
  • Collaboration avec le Cèdre afin tester la dégradation et l’absorption de polluant de certains déchets comme le polystyrène, les coton tiges, les mégots ou bien les cordages biodégradables.
  • Collaboration avec la station biologique de Roscoff à qui nous laissons l’accès à nos pontons pour des contrôles réguliers sur espèces invasives.

Portrait de femme : Agathe, matelot

Peux-tu nous raconter ton parcours et ce qui t’a amenée à devenir matelot ?

Je m’étais lancée dans des études pour devenir Web designer : DUT, licence professionnelle et enfin Master avec un contrat de professionnalisation. La formation m’a beaucoup plus mais mon passage en entreprise a été une mauvaise expérience. J’ai réalisé plus tard que c’était du harcèlement moral.
Alors j’ai décidé de quitter l’entreprise tout en achevant quand même la partie cours du Master et je me suis dit qu’il fallait que je trouve autre chose ensuite.

Comme je faisais de la voile depuis toute petite, j’ai décidé de me tourner vers ce milieu. J’ai intégré la formation de matelot de pont en 2016. C’est une formation obligatoire pour être matelot quel que soit le type de bateau. Personnellement, j’ai souhaité m’orienter vers les voiliers.

Sur quels bateaux as-tu navigué ?

J’ai commencé par un service civique en 2017 sur la Belle Étoile. J’y ai travaillé à l’entretien du bateau avant de participer à la saison de navigation.

En 2018 j’ai rejoint l’équipage du Belem où j’ai beaucoup appris : l’entretien du bateau, la mise à poste des voiles puis la navigation notamment lors de la Tall Ship Race. Nous avons navigué à cette occasion de Liverpool à Dublin puis de Dublin à Bordeaux.

En 2019 et 2020, j’ai fait partie de l’équipage de La Recouvrance.

As-tu eu des difficultés dans ton métier de matelot parce que tu es une femme ?

Nous ne sommes pas nombreuses dans le métier : 4 sur le Belem en 2018 et 2 sur La Recouvrance en 2019.

Dans l’ensemble nous sommes bien accueillies même s’il est qu’il y a eu quelques attitudes hostiles à mon égard parce que je suis une femme.

Quels projets pour la prochaine saison ?

Cet été je serai matelot sur un bateau à passager dans le golfe du Morbihan. Après ça, on verra bien ! Tant qu’on est jeune et sans contrainte, il faut profiter !

Eaux noires : quelle réglementation

Alors que les ports sont équipés pour récupérer les eaux noires des plaisanciers, force est de constater que ces équipements sont sous-utilisés.

Pour faire le point sur la règlementation en la matière, retrouvez un article détaillé ici.

Véronique, présidente du YCBI, le club d'aviron de Brest

Qu’est-ce que le Yole Club Brest Iroise ?

Le Yole Club, c’est une association basée au Port du Moulin Blanc, pour la pratique de l’aviron. Elle est composée uniquement de bénévoles, nous n’avons aucun salarié.
Nos bénévoles enseignent l’aviron de mer. A la différence de l’aviron de rivières, l’aviron de mer est certes plus lourd, mais il est plus large et permet beaucoup plus stabilité.

Comment en êtes-vous venue à faire de l’aviron ? Est-ce vous participez aux compétitions ?

Je suis monitrice de voile et j’ai voulu essayer l’aviron pour changer un peu. Ça a été un vrai coup de foudre. L’aviron est un sport complet qui fait travailler tout le corps, sans l’abimer, qui permet de savourer l’esprit d’équipe en travaillant énormément sur la coordination de l’équipage. J’adore la convivialité. C’est un sport accessible à tous, et surtout qui se pratique en extérieur.

J’ai participé à des compétitions il y a quelques temps en tant que barreuse, mais je rame seulement en loisir. Sur l’aviron, le barreur est celui qui dirige et les rameurs sont ceux qui font avancer l’embarcation. Le poste de rameur est très physique, en compétition.

Vous enseignez l’aviron au sein de l’association ?

Oui en effet, j’ai le diplôme d’initiateur. Pour enseigner l’aviron il y a deux diplômes possibles : celui d’initiateur qui permet d’enseigner les bases et celui d’éducateur pour l’approfondissement. Tous les enseignants du club sont des bénévoles. Il y a actuellement 4 éducateurs au Yole Club dont 3 femmes. Dans l’aviron de mer, surtout dans les clubs départementaux du Finistère il y autant d’hommes que de femmes.

Des news à venir ?

Nous aurions dû organiser une manche de championnat régional, en avril. Hélas, nous venons de prendre la décision d'annuler. Nous compenserons sûrement par une rando inter clubs, dès que cela sera possible.

Nous organiserons le championnat de France d'aviron de mer en 2022 ou 2023, avec l'Aviron Brestois.